Créer son site web et booster son activité

Imaginez une boutique de centre-ville dont la vitrine serait vide. Pire : le nom de l’entreprise ne serait même pas affiché ! Bref, aucune chance qu’un client n’y entre. Sans site vitrine, vous n’existez pas sur internet. Vous vous privez donc de visites de nouveaux clients et de nouvelles opportunités professionnelles. Comment créer son site web et booster son activité ? Voici les 5 principaux points à retenir :

1- L'importance d'être visible sur le web

2- Avoir un beau site web

3- Comment être bien référencé ?

4- Rédiger pour le web

5- Comment trouver des nouveaux clients ?

 

1- L'IMPORTANCE D'ÊTRE VISIBLE SUR LE WEB

​Avoir son site web, c’est s’assurer d’augmenter sa clientèle et son chiffre d’affaires. C’est augmenter le nombre de clients, grâce aux clics sur son site internet. Bien sûr, il y a la concurrence qui bien souvent est déjà en ligne, mais il ne s’agit pas seulement de faire comme les autres. L’idée est d’adopter une stratégie globale, vertueuse, qui apportera de nouvelles opportunités commerciales et permettra de développer son activité.

 

Aujourd’hui, même lorsqu’on dispose d’un magasin local, il est essentiel d’avoir sa déclinaison en ligne avec un site vitrine. Si des passants peuvent remarquer la devanture sur place, dans la rue, d’autres habitants de la ville ou des touristes de passage n’ont peut-être pas connaissance de l’existence de la boutique. 

 

Lorsqu’on est un professionnel indépendant, sans boutique physique, être visible sur le web est incontournable. Le bouche-à-oreille ne suffit pas à construire la réputation et à amener des clients à une esthéticienne à domicile, un artiste, une architecte d’intérieur ou un agent immobilier !

 

Les avantages d’un site vitrine sont nombreux :

  • Aujourd’hui, être absent du web peut être considéré comme un manque de sérieux. A l’inverse, si vous disposez d’un beau site web, vous allez renforcer votre image et votre réputation ;

  • Vous êtes présent 24h/24 et 7j/7 en ligne. Les clients peuvent vous contacter à toute heure, tous les jours, y compris le dimanche. La demande de devis est facilitée, tout comme la prise de rendez-vous. Vous n’avez plus qu’à répondre quand vous êtes disponible ;

  • Le bouche-à-oreille est renforcé : il est alimenté par votre réputation sur le web, une réputation contrôlée par vous-même et que les commentaires d’internautes vont renforcer. Vous pouvez d’ailleurs modérer les commentaires et ne laisser que les meilleurs. Ce cercle vertueux génère du trafic à la fois en ligne et hors ligne ;

  • Les réseaux sociaux sont importants, mais comme relais de votre site web. Les plateformes type Facebook, LinkedIn, Instagram, ne sont pas totalement fiables et votre contenu est susceptible d’être retiré à tout moment pour des raisons indépendantes de votre volonté. Au contraire, un site vitrine de qualité est stocké sur un hébergeur sécurisé. 

 

En résumé, votre site vitrine donne envie à vos visiteurs d’en savoir plus sur vous. Plus ils cliquent, plus ils sont intéressés et plus ils sont susceptibles d’atteindre votre objectif : acheter votre produit ou votre service.

 

2- AVOIR UN BEAU SITE WEB

peafowl-2363750_640.jpg

​​L’expérience visuelle apportée par votre site web est déterminante pour les visiteurs. Un site vitrine bien construit, simple, avec de belles couleurs, fonctionnel et responsive fait de l’effet. Surtout, il n’est pas rédhibitoire. Aujourd’hui, lorsqu’on se balade sur internet, on tombe sur des pages web mal conçues, au design bâclé. Parfois, ce sont d’excellents professionnels qui se cachent derrière ! Simplement, le site vitrine n’a pas été soigné et au premier coup d’œil, le visiteur fait demi-tour.

 

D’où l’importance de donner du plaisir au lecteur lorsqu’il regarde votre site. Un site clair, lisible, bien organisé est attractif. Pour cela il est nécessaire :

  • De mettre en place une navigation simple, directe. Le visiteur arrive à son but en faisant le moins de clic possible ;

  • De proposer un menu fonctionnel qui comporte entre 5 et 8 éléments au maximum. 

  • De concevoir une charte graphique en rapport avec sa profession, son secteur d’activité et ses spécificités ;

  • D’aérer ses textes, avec des alinéas, des espaces blancs et des puces ;

  • De placer des icônes en plus des textes (en particulier les icônes des réseaux sociaux) ;

  • De générer des échanges, de l’interaction en utilisant des hyperliens (liens cliquables) ou la possibilité de laisser des commentaires ; 

  • De jouer avec les couleurs et les illustrations (images, photos et vidéos). Les photos libres de droit sont utiles, mais des photos originales sont encore plus percutantes. Elles évitent le côté trop standardisé des clichés des banques d’images.

 

3- COMMENT ÊTRE BIEN RÉFÉRENCÉ ?

google-620522_640.jpg

Être bien référencé demande des compétences à la fois techniques et éditoriales. Les moteurs de recherche, Google en premier lieu (plus de 90% des requêtes en France) analysent de nombreux paramètres. Un bon site web répond donc à des critères de SEO (Search Engine Optimisation, optimisation pour les moteurs de recherche). Plus votre site est visité et mieux il sera répertorié, mais pour que votre site soit visité, il faut commencer par bien le concevoir.

 

Il est important de faire un audit de son activité, un benchmark (étude de la concurrence) sur le web. Comment les autres sites se positionnent-ils sur les mots-clés de son activité ? Comment peut-on faire la différence ? C’est une étude qui prend du temps. Elle demande d’utiliser des outils tels que ubersuggest, yoast, etc. 

 

En fonction de l’analyse effectuée, on construit une arborescence axée sur l’expérience utilisateur, mais aussi sur les mots-clés choisis avec précision en fonction de la concurrence. Ils seront placés dans des balises qui attirent l’œil de Google.

 

Le moteur de recherche porte aussi son attention sur les url à optimiser. Celles-ci sont travaillées de telle sorte que les mots-clés y transparaissent. Cet aspect est très important en particulier lorsque l’entreprise est locale. Par exemple, lorsque l’on est pâtissier à Angers, il est crucial d’intégrer patissier-angers dans les url, puis patissier-anniversaire-angers ou patissier-mariage-angers, par exemple. L’idée : se mettre à la place de celui qui a un besoin et qui fait une recherche sur Google et écrire dans l’url ce qu’il taperait dans le moteur de recherche.

 

Autre paramètre incontournable : les backlinks. Ce sont les liens qui pointent vers votre site. Reprenons l’exemple du pâtissier d’Angers. S’il est recommandé par un média local qui traite des bonnes adresses gourmandes à Angers, il recevra de nombreux liens depuis ce site et Google le verra. A savoir : on peut acheter des backlinks.

 

4- RÉDIGER POUR LE WEB

book-2791117_640.jpg

La technique n’est rien sans le contenu éditorial. Le rédacteur web freelance donne vie au texte. Google a beau être un robot, il est paramétré pour repérer les phrases et “punir” les faux textes, les mots-clés répétés sans cohérence et bien sûr le plagiat. Il reconnaît la fraîcheur du contenu, sa pertinence, le taux de conversion des utilisateurs, la façon dont ils réagissent avec le site (le temps qu’ils passent sur une page, s’ils vont sur une autre page, etc.). Bref, l’optimisation des pages est essentielle.

 

En fait, la technique et la rédaction interagissent pour créer un site vitrine efficace et fonctionnel. L’un ne va pas sans l’autre. C’est pour cela qu’on parle souvent de rédaction SEO quand on parle de rédaction web. 

 

Google aime la créativité. Il préfère les sites qui alternent entre textes longs et textes courts. Le moteur de recherche aime le vocabulaire, la recherche de synonymes est importante, mais il faut que ces synonymes soient eux-mêmes recherchés par les internautes (d’où l’utilité des outils de référencement et de suggestion de mot-clé).

 

Mais il n’y a pas que Google et le rédacteur web écrit avant tout pour ses lecteurs. Car ils ne seront jamais des robots. Et pour qu’une entreprise soit crédible, il ne faut surtout pas que ses clients en aient l’impression ! Cela se passe sur le web, mais cela reste un travail humain.

 

5- COMMENT TROUVER DES NOUVEAUX CLIENTS

boy-909552_640.jpg

Une fois que les précédentes conditions sont réunies, on est prêts pour trouver de nouveaux clients. Reste à vérifier des points-clés avant de mettre en ligne son site :

 

  • La sécurisation du site vitrine (le protocole HTTPS qui se matérialise par le petit cadenas qui s’affiche dans le navigateur). Lorsque le visiteur vient sur votre site, il veut être rassuré et sans ce cadenas, il ne le sera pas ;

  • Le site est responsive. Il s’affiche bien autant sur l’ordinateur que sur mobile ou tablette ;

  • La page d’accueil est complète. Elle indique qui vous êtes, ce que vous faites, où vous êtes situé (si vous avez une activité localisée), comment vous contacter ;

  • La page services, prestations ou offres est claire ;

  • Le formulaire contact a été créé avec toutes les informations nécessaires : téléphone, mail, adresse, etc. ;

  • Le site comporte une page “À propos” qui apporte des précisions sur vos activités ou vous-même ;

  • Il y a à la fois un header (en-tête) et un footer (pied de page). Ceux-ci s’affichent à chaque page cliquée.

  • Si possible, il existe un blog.

 

Et surtout, le site est parsemé de boutons cliquables pour inciter à l’action. Ce sont les CTA (Call To Action). Ils sont vos plus précieux alliés. Ceux qui vous permettront d’atteindre vos objectifs :

  • Prise de rendez-vous ;

  • Demande de devis ;

  • Demande de renseignement ;

  • Document à télécharger ;

  • Partage sur les réseaux sociaux ;

  • Etc.

 

Créer son site vitrine avec un rédacteur web freelance, c’est vous assurer une belle carte de visite sur internet. Vous obtiendrez un contenu de qualité, un design esthétique et adapté à vos attentes, gage de votre professionnalisme et de votre expertise.​